Les lectures de l'été conseillées par les bibliothécaires

  • Mon coeur est un petit moteur qui démarre avec de l'amour / Alex Cousseau, Charles Dutertre |

    Mon coeur est un petit moteur qui démarre avec de l'amour / Alex Cousseau, Charles Dutertre Cousseau, Alex (1974-....). Auteur

    Une bulle de douceur 5/5 On a adoré cette bulle de douceur où corps et émotions ne font qu'un. ANABELLE THIBAUD - Le 21 septembre 2021 à 14:26
  • Le domaine / Jo Witek |

    Le domaine / Jo Witek Witek, Jo (1968-....). Auteur

    Entre beauté, révolte et passion : quand les vacances virent au cauchemar 5/5 Gabriel, 16 ans, fou d’ornithologie accompagne sa mère embauchée pour l’été comme employée de maison. Dès les premiers jours il s... Voir plus Gabriel, 16 ans, fou d’ornithologie accompagne sa mère embauchée pour l’été comme employée de maison. Dès les premiers jours il se sent mal à l’aise malgré la relation de complicité qu’il noue avec Vincent le jardinier, malgré la proximité des marais et des oiseaux. Lorsque la génération ado de la cette famille de la haute bourgeoisie française débarque pour les quinze traditionnels jours de vacances avec leurs grands-parents, l’amoureux de la nature se trouve confronté à une toute autre passion: Elénore. La plume de Jo Witek entraîne le lecteur dans un univers étrange à l’ambiance d’autant plus lourde que Gabriel observe et analyse les comportements des habitants du Domaine avec la rigueur de l’ornithologue. Les relations entre adultes, le poids des différences sociales et les réactions des «gosses de riches», tout est passé au crible des sentiments d’Adrien qui s’exaltent page après page, en même temps que le suspense s’intensifie. Le dénouement éclaire ce roman et laisse un malaise à la saveur de l’adolescence. Vous pouvez trouver ce livre sur la Numothèque à l'adresse suivante: https://bibook.bm-grenoble.fr/resources/589032822357945e39c456d7 Voir moins Anne C bibliothécaire - Le 21 septembre 2021 à 10:40
  • Street art / texte, Dominique Decobecq, Ariane Pasco |

    Street art Decobecq, Dominique

    S'exprimer pour dessiner 3/5 Une forme artistique en vogue qui redessine l'espace public Philippe, bibliothécaire à Pont de Claix - Le 16 septembre 2021 à 12:30
  • Le royaume sans roi / Maria Ramos |

    Le Royaume sans roi Ramos, Maria. Auteur

    « Tous ensemble, ils réfléchissent … et trouvent une idée » 5/5 Le roi des gnomes est mort. Ils partent alors à la recherche d’un nouveau roi mais à la fin de leur quête ce n’est pas un roi qu’il découvre mais une ... Voir plus Le roi des gnomes est mort. Ils partent alors à la recherche d’un nouveau roi mais à la fin de leur quête ce n’est pas un roi qu’il découvre mais une toute nouvelle façon de vivre ensemble. Apologie d’une société collaborative ? À vous de voir… À partir de 3 ans. À lire pour bien grandir !! Voir moins Sylvie, bibliothécaire - Le 09 septembre 2021 à 13:01
  • J'ai 14 ans et ce n'est pas une bonne nouvelle / Jo Witek |

    J'ai 14 ans et ce n'est pas une bonne nouvelle / Jo Witek Witek, Jo (1968-....). Auteur

    Un combat pour la liberté 5/5 Efi a quatorze ans. Comme tous les étés, elle quitte la ville dans laquelle elle étudie au collège pour rejoindre son village à l’occasion des grandes... Voir plus Efi a quatorze ans. Comme tous les étés, elle quitte la ville dans laquelle elle étudie au collège pour rejoindre son village à l’occasion des grandes vacances. Sauf que cette année, le regard de sa famille et des villageois a changé : elle n’est plus une petite fille, mais une nubile, c’est-à-dire une femme bonne à marier. D’ailleurs, son père a déjà prévu son mariage avec un homme de quinze ans de plus qu’elle. Efi, qui souhaite plus que tout poursuivre ses études et gagner son indépendance, se refuse à cette union forcée. Elle échafaude donc un plan d’évasion qui sonnera son salut, ou sa perte. À travers J’ai 14 ans et ce n’est pas une bonne nouvelle, Jo Witek nous livre un plaidoyer pour toutes les jeunes filles victimes du mariage forcé, via le personnage d’Efi. Cette dernière est différente des autres filles de son village : grâce au soutien de sa mère, elle est la seule qui a pu poursuivre ses études. Curieuse, vive d’esprit, bricoleuse et débrouillarde, elle ne correspond pas à ce que les adultes attendent d’elle. Son attitude dérange, mais c’est ce qui va lui permettre de comprendre la violence de sa situation. L’action se déroule à travers ses yeux, et nous ressentons parfaitement son incompréhension, sa tristesse et sa colère. Son rêve de devenir ingénieure est réduit à néant en quelques instants, et personne ne semble se soucier du fait que son corps soit marchandé contre un statut social et des biens matériels. Malgré son destin qui s’annonce très sombre, son chemin est parsemé de lueurs d’espoir qui lui redonnent du courage, mais qui nous rassurent aussi en tant que lecteur. Elles sont nombreuses et essentielles, qu’il s’agisse de la chèvre Petite Fleur, sa professeur Mme Gazeta, les poèmes d’Emily Dickinson ou encore un allié inattendu. Nous ne pouvons que nous sentir concernés par cette histoire universelle qui touche douze millions de jeunes filles dans le monde. Encore une fois, Jo Witek réussi à traiter avec brio des sujets aussi sensibles que le mariage forcé et les violences faites aux femmes, et mérite largement le prix qu’elle a remporté, à savoir le Prix Babelio Jeunesse 2021. Voir moins Chloé C bibliothécaire à Echirolles - Le 08 septembre 2021 à 13:42

Nouveautés romans